x
Inscription à l'infolettre

Restez informé des dernières tendances du marketing par courriel

Politique anti-pourriel

MailSquad ne tolère aucun pourriel

Politique anti-pourriel de MailSquad:

  • L’abonnement à une liste de diffusion via un formulaire est automatiquement suivi d’un courriel de confirmation. Cette pratique communément appelée « double opt-in » est obligatoire pour tous les clients.
  • La confirmation de l’abonné est officialisée lorsque celui-ci clique sur le lien de confirmation inclus dans le courriel. À ce moment, MailSquad enregistre la date et heure ainsi que l’adresse IP comme preuve de consentement.
  • Une campagne courriel doit obligatoirement contenir un lien de désabonnement et l’adresse physique complète de l'expéditeur. Cette validation intégrée au logiciel est automatique et ne peut être contournée.
  • Un désabonnement est final et en aucun cas le logiciel permet de remettre le statut de l’abonné à « actif ». Seul un réabonnement suivi d’une confirmation de celui-ci via le formulaire original peut le rendre de nouveau actif.
  • Toute plainte reçue via le mécanisme automatisé des « feedback loop » est traitée automatiquement et élimine l’abonné de toute future campagne courriel.

Autres mécanismes de contrôle anti-pourriels :

Nous avons donc mis en place des mécanismes de contrôle très stricte :

  • Vérification manuelle des nouveaux comptes dont les listes de contacts ont été importées d’une source externe.
  • Approbation manuelle requise lors de l’import de nouveaux contacts massifs pour un client existant.
  • Suivi et traitement automatisé des plaintes envoyées par l’entremise des mécanismes de « feedback loop » des fournisseurs internet (ex : Gmail, Hotmail, etc.).

Tout compte qui ne respecte pas la politique anti-pourriel sera désactivé. Seule une réactivation manuelle de notre part pourra remettre ce compte en service.

En résumé

Notre politique anti-pourriel rigoureuse et les fonctionnalités qui la soutiennent garantissent le respect des lois internationales telles que la loi canadienne C-28.